La vie d’un collégien dans un village du Nord Laos

Qui mieux qu’un collégien peut nous donner un aperçu de l’école au Laos ? Vous avez pu lire au mois de mai le portrait de Chaï Moa, maîtresse dans l’école de Ban Vieng Hine. A présent, nous vous proposons de découvrir l’interview de l’un de ses anciens élèves, qui vient d'entrer au collège dans la région de NongKhiaw au nord du Laos.


Cet entretien a été réalisé par l’un de nos bénévoles qui parle laotien. Il a ensuite été traduit et reformulé pour en rendre la lecture plus agréable.



- Bonjour, comment t’appelles-tu ?


- Sabaïdee, je m’appelle Xing Yang.


- Peux-tu te présenter en quelques mots ?


- Je suis Hmong et je vis depuis toujours à Ban Vieng Hine avec ma famille. J’ai 1 frère et 3 petites sœurs, je suis l’aîné. Trois vont à l’école au village, et ma plus petite sœur reste à la maison avec ma grand-mère ou ma mère. Moi je suis en classe de 6ème au collège de Ban Nayang dans la vallée, c’est l’établissement le plus proche de mon village.


- Parle nous un peu du collège, comment se passent tes journées ?


- Je me lève très tôt, avec le soleil vers 6 heures. Je vais nourrir les animaux pendant que maman s’occupe de mes frères et sœurs. Puis, je pars au collège avec des copains. Il est à 7 km. En chemin, je déjeune du riz collant.


Durant la saison sèche, nous pouvons monter à l’arrière d’un camion transportant les hommes et les femmes du villages qui se rendent à la ville pour travailler. C’est marrant ! Il faut environ 3/4 d'heure pour descendre la montagne. En saison des pluies, nous descendons à pieds car la piste devient impraticable pour les véhicules. Heureusement, durant cette période nous sommes le plus souvent en vacances scolaires.



Ensuite, nous passons la journée en cours, puis le soir en rentrant j’aide mes parents aux tâches ménagères. J’épluche les légumes avec ma mère pour préparer le repas du soir, je nourris les cochons et les volailles, etc.


- Est-ce que tu participes à des activités extra-scolaires ?


- Oui, je fais du football avec mes copains, et du kataw aussi. C’est le sport national laotien,

c’est plutôt similaire au volley-ball sauf qu’on joue avec les pieds. Deux équipes de trois joueurs s’affrontent et le but c’est de faire passer la balle tressée en rotin au-dessus du filet. C’est super populaire ici, on y joue souvent après les cours ! Dans les autres pays d’Asie du sud-est cela s’appelle sepak takraw.



- Quel métier voudrais-tu faire plus tard ?


- J’aimerais être traducteur. J’adore étudier l’anglais, je suis le meilleur de ma classe dans cette matière ! Je voudrais partir étudier après le collège dans une école Farang (à l’étranger dans un pays industrialisé).


- C’est super ça ! Et tu voudrais aller étudier dans quel pays ?


- En Europe ! Je rêve d’aller à l’école en France.


- Ça va être compliqué en France tu sais, les cours sont rarement en anglais…


- J’irai en Angleterre alors, ils parlent anglais là-bas. Je dois travailler dur à l’école si je veux partir étudier là-bas et aller au lycée, peut-être à Luang Prabang parce qu’il n’y a pas de lycée près de Ban Vieng Hine.



- C’est un très beau projet. Est-ce que tu es déjà voyagé au Laos ou ailleurs ? A Luang Prabang peut-être ?


- Je ne suis jamais sorti du Laos. J’aimerais bien aller en Thaïlande un jour. Mais je suis déjà allé à Luang Prabang. C’est une grande ville, il y a beaucoup de voitures, du bruit et des embouteillages, c‘est amusant. J’aime beaucoup la ville, je voudrais vivre là-bas quand je serai grand. C’est la seule grande ville au Laos où j’ai été d’ailleurs.


- Merci Xing d’avoir répondu à mes questions. J’espère que dans quelques années nous pourrons faire un autre interview de toi où tu nous parleras du lycée. Je te souhaite beaucoup de réussite dans tes projets !


Nombreux sont les élèves dans les zones reculées au Laos qui n’ont pas la chance de Xing et ne vont pas au collège. Ils arrêtent l’école à la fin du primaire et aident leurs parents dans les champs et participent à la vie au village. Notre association cherche à donner à ces enfants des outils et connaissances qui leur permettront de mieux réussir au collège, et d’avoir la possibilité de choisir leur futur métier. Pour soutenir nos actions et participer à la vie de notre association, vous pouvez faire un don ici.



#enfantsdulaos #humanitaire #laos #enfant #education #ecole #eleve #jeudenfant #associationhumanitaire #villagelaotien #hmong

© 2020 Enfants du Laos, parrainé par ORLA Tours

  • Facebook
  • Instagram
  • Youtube